petit séjour au col du midi...

Publié le par groupe-espoir-isere-2011

Session prévue avec Aymeric, avec dans l'idée de faire des lignes de mixte du côté de la face est du Tacul. Rendez vous dimanche 6 mai à 16h30 au parking de l'aiguille, et hop là, magie de Cham, 10 minutes après, on se retrouve à 3800m dans du bon vieux grésil. Heureusement, on va pas bien loin (aux cosmiques) parce que les sacs, ils font mal aux épaules! Et oui, les cosmiques, c'est réservé aux gens qui ont un peu de sous, mais pour nous, c'est autonomie et direction l' "abri" perroux, 50 mètres sous le refuge des cosmiques. Abri est un grand mot pour qualifier quatre planches de bois et un bout de tole pour faire un toit. En plus, tout était prévu pour aérer la pièce principale (et l'unique en fait, parce que ça fait pas plus de 6m²): le vent a eu la bonne idée d'arracher la porte et de remplir la cabane de neige...hmmm, on va bien dormir! Une fois le ménage fait, le bricolage de la porte terminé à coup de piolet marteau, l'isolation complétée avec un vieu matelat de mousse pourrie et une vieille bache, il fait déjà bien nuit, bien froid ( et oui, on est à 3600m avec une nuit bien étoilée, autant dire que ça pique...) et on peut enfin enlever les crampons pour rentrer dans nos duvets.

Lever 4h30, je ne parle pas du bonheur de sortir du duvet pour s'habiller quand il fait -10°C dans notre nouvelle maison! Et pour se mettre en forme, la petite remontée aux cosmiques pour se faire à bouffer (au chaud) est idéale: biiiimmmm, tu te rappelles cash que t'es en altitude!

Après un excellent petit dèj gargantuesque (6 biscuits petits dej/pers!), on part pour la ligne de mixte pinocchio, à droite de la modica noury. On arrive vite au pied, on s'équipe, et Nils et Nico entament une partie de natation dans 1m50 de fraiche pour remonter le cône en bas de la goulotte. Le soleil commence à se lever, le printemps est là, les oiseaux chantent (ah non, y en a pas là!), et les spindrifts commencent à dévaler joyeusement la face est du Tacul...d'ailleurs, y en a un qui s'est fait une joie de dire bonjour à Nils et Nico, qui en entendant nos cris, ont juste eu le temps de comprendre qu'ils allaient passer un mauvais moment !)  Du coup, Aymeric à dit, "bon là on se casse", du coup, on signe le méga but du jour et on se tire vite de ce piège. Après, promenade en ski de rando dans la combe maudite et là, Aymeric voit une ligne de goulotte et mixte qui n'est pas dans le topo. "Tiens, on va faire ça, ça va être marrant!" L1, ok, L2, moins ok, L3, pas compris (M8, c'est encore un mystère...) Après s'être bien caillé le cul toute l'aprem en contemplant trois mecs envoyer de la grosse courbe dans la nord de Tour Ronde (c'est juste rageant, tu vois ça pendant que tu gèles pendu à ton relais), le meilleur moment de la journée arrive: la remontée aux cosmiques, 400m de déniv, un peu de distance, pas trop d'acclimatation,... une explosion garantie! Au final, on regagne notre suite VIP à 23h pour une nouvelle nuit paradisiaque, réparatrice, d'à peu près 5h. Le lendemain, bien frais, nous repartons, cette fois faire M6 Solar dans les Lachenal. Bien cool, on sort juste quand le mauvais temps arrive. Redescente par la vallée blanche avec des sacs d'en....lé. et retour à Cham à pied, avec des sacs encore plus d'en...lé (et oui, y a les skis en plus dessus!)

Bref, 2 jours où si on n'a pas fait des lignes majeures, on en a vraiment bien chié; n'est-ce pas l'essentiel?

 

Nils, Nico et Lucas

Commenter cet article